Prenez quelques dizaines d’étudiants, deux ou trois enseignants, une pincée d’intervenants dotés d’une carte de presse ; placez le tout dans une école de journalisme à Grenoble ; secouez ; ajoutez-y trois w et l’envie de décrypter l’adaptation du métier aux territoires virtuels : c’est journalismes.net.

Objectif de ce « web observatoire » : mêler veille et analyse pour raconter l’évolution de la profession sur la Toile, un lieu où le journalisme se réinvente en permanence, se diversifie, se segmente. D’où le choix du pluriel quand il s’est agi de baptiser ce site.

Afin de tenter de saisir au mieux ces réalités, journalismes.net entend multiplier les points de vue avec une conjonction de regards : ceux de professionnels, chercheurs, amateurs éclairés, internautes de tous horizons.

Prenez quelques dizaines d’étudiants, deux ou trois enseignants, une pincée d’intervenants dotés d’une carte de presse ; placez le tout dans une école de journalisme à Grenoble ; secouez ; ajoutez-y trois w et l’envie de décrypter l’adaptation du métier aux territoires virtuels : c’est journalismes.net.

Objectif de ce « web observatoire » : mêler veille et analyse pour raconter l’évolution de la profession sur la Toile, un lieu où le journalisme se réinvente en permanence, se diversifie, se segmente. D’où le choix du pluriel quand il s’est agi de baptiser ce site.

Afin de tenter de saisir au mieux ces réalités, journalismes.net entend multiplier les points de vue avec une conjonction de regards : ceux de professionnels, chercheurs, amateurs éclairés, internautes de tous horizons.

[node:ad]