Alexandre Geoffrion-McInnis, Hebdos.net


S’il y a une chose qu’on devrait enseigner aux étudiants en journalisme
à l’université, c’est de savoir comment aborder les affaires
municipales.

On
nous enseigne ainsi du journalisme les grandes théories médiatiques,
les différents canaux de diffusion de l’information, mais on oublie que
la majorité des jeunes diplômés commenceront dans un hebdo régional et
qu’ils auront d’abord à apprivoiser la terrain.

Ça ne fait même
pas un an que je suis à l’emploi des Hebdos Montérégiens. Pourtant,
j’en suis déjà à mon quatrième journal. À l’exception de mon stage
d’été au Saint-François de Valleyfield, il y a une chose qui revient
constamment dans l’actualité locale. Les affaires municipales. Cette
boîte de Pandore qui, une fois ouverte, est impossible à refermer.

Alexandre Geoffrion-McInnis, Hebdos.net


S’il y a une chose qu’on devrait enseigner aux étudiants en journalisme
à l’université, c’est de savoir comment aborder les affaires
municipales.

On
nous enseigne ainsi du journalisme les grandes théories médiatiques,
les différents canaux de diffusion de l’information, mais on oublie que
la majorité des jeunes diplômés commenceront dans un hebdo régional et
qu’ils auront d’abord à apprivoiser la terrain.

Ça ne fait même
pas un an que je suis à l’emploi des Hebdos Montérégiens. Pourtant,
j’en suis déjà à mon quatrième journal. À l’exception de mon stage
d’été au Saint-François de Valleyfield, il y a une chose qui revient
constamment dans l’actualité locale. Les affaires municipales. Cette
boîte de Pandore qui, une fois ouverte, est impossible à refermer.

[node:ad]