FPJQ

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec se réjouit que la journaliste Karine Gagnon n’a pas eu à dévoiler en cour ce matin ses sources d’information confidentielles ni à livrer son matériel non publié.

Mais ce succès n’est pas d&ucirc à Quebecor qui n’a pas défendu sa journaliste en lock out appelée à témoigner pour des articles parus dans le Journal de Québec en novembre 2006.



FPJQ

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec se réjouit que la journaliste Karine Gagnon n’a pas eu à dévoiler en cour ce matin ses sources d’information confidentielles ni à livrer son matériel non publié.

Mais ce succès n’est pas d&ucirc à Quebecor qui n’a pas défendu sa journaliste en lock out appelée à témoigner pour des articles parus dans le Journal de Québec en novembre 2006.

[node:ad]