Philippe Thureau-Dangin, Courrier international |

Comme personnalité de l’année, le magazine Time,
après avoir élu George Bush et Bill Gates en 2004 et 2005, en est
réduit cette fois à choisir l’internaute anonyme qu’est censé être
chacun de ses lecteurs. Internet est donc le roi et 2007 verra se
confirmer cet engouement. Mais avec quelques bémols qu’il est
intéressant de relever. Dans le domaine de l’information, même si les
sites et les blogs sont appelés à s’étoffer encore*, on perçoit déjà
quelques signes qui montrent que la presse papier n’est pas morte, comme l’annoncent souvent les dirigeants des groupes de communication.

Selon l’étude du cabinet Gartner, au premier semestre 2007, le nombre
de blogueurs dans le monde devrait atteindre un pic, autour de 100
millions, avant de redescendre. En effet, beaucoup de ces “journalistes
de leur quotidien” se lassent et arrêtent après quelques mois. Seconde
tendance, cette fois sur les sites des journaux : on repère maintenant
que les internautes y viennent pour certains sujets qui les intéressent
particulièrement, par exemple le football ou la musique, mais qu’ils
n’attendent pas du web une information sur la géopolitique ou
l’économie, domaines où sont nécessaires la confrontation d’idées, les
reportages au long cours, qu’il est plus confortable de lire sur
papier.

Philippe Thureau-Dangin, Courrier international |

Comme personnalité de l’année, le magazine Time,
après avoir élu George Bush et Bill Gates en 2004 et 2005, en est
réduit cette fois à choisir l’internaute anonyme qu’est censé être
chacun de ses lecteurs. Internet est donc le roi et 2007 verra se
confirmer cet engouement. Mais avec quelques bémols qu’il est
intéressant de relever. Dans le domaine de l’information, même si les
sites et les blogs sont appelés à s’étoffer encore*, on perçoit déjà
quelques signes qui montrent que la presse papier n’est pas morte, comme l’annoncent souvent les dirigeants des groupes de communication.

Selon l’étude du cabinet Gartner, au premier semestre 2007, le nombre
de blogueurs dans le monde devrait atteindre un pic, autour de 100
millions, avant de redescendre. En effet, beaucoup de ces “journalistes
de leur quotidien” se lassent et arrêtent après quelques mois. Seconde
tendance, cette fois sur les sites des journaux : on repère maintenant
que les internautes y viennent pour certains sujets qui les intéressent
particulièrement, par exemple le football ou la musique, mais qu’ils
n’attendent pas du web une information sur la géopolitique ou
l’économie, domaines où sont nécessaires la confrontation d’idées, les
reportages au long cours, qu’il est plus confortable de lire sur
papier.

[node:ad]