Élisabeth Fleury, Le Soleil |

Pour le maire Régis Labeaume, il est clair qu’on assiste actuellement à «une érosion de l’information locale à Québec».

«Je ne suis pas déçu, je suis en colère. (…) On se fait faire la même
passe qu’on s’est fait faire par Global. C’est la même tendance qu’on
vit depuis plusieurs mois. Les postes se coupent un après l’autre. Là,
on en a un qui a joué à visage découvert, mais il fait ce que bien
d’autres veulent faire à Québec. Il ne faut pas se leurrer», a commenté
hier le maire Labeaume.

Élisabeth Fleury, Le Soleil |

Pour le maire Régis Labeaume, il est clair qu’on assiste actuellement à «une érosion de l’information locale à Québec».

«Je ne suis pas déçu, je suis en colère. (…) On se fait faire la même
passe qu’on s’est fait faire par Global. C’est la même tendance qu’on
vit depuis plusieurs mois. Les postes se coupent un après l’autre. Là,
on en a un qui a joué à visage découvert, mais il fait ce que bien
d’autres veulent faire à Québec. Il ne faut pas se leurrer», a commenté
hier le maire Labeaume.

[node:ad]