Patricia Khoder, Arab Press Network |

« Par le passé, la Tunisie investissait beaucoup d’efforts dans la formation des journalistes. Malheureusement, les personnes qui en ont bénéficié ont été graduellement empêchées de servir leur pays selon les principes de base du journalisme et de l’éthique. De nombreux journalistes qualifiés et honnêtes ont été réduits au silence et contraints d’abandonner leur profession », déclare Kamel Labidi, un des nombreux journalistes tunisiens à avoir choisi l’exil pour préserver sa liberté et avoir la possibilité de dénoncer les violations commises par le régime tunisien. Dans une interview avec le Réseau de la Presse arabe, Labidi évoque la pression qu’il subit en Tunisie, ainsi que la situation actuelle des journalistes du pays.

Patricia Khoder, Arab Press Network |

« Par le passé, la Tunisie investissait beaucoup d’efforts dans la formation des journalistes. Malheureusement, les personnes qui en ont bénéficié ont été graduellement empêchées de servir leur pays selon les principes de base du journalisme et de l’éthique. De nombreux journalistes qualifiés et honnêtes ont été réduits au silence et contraints d’abandonner leur profession », déclare Kamel Labidi, un des nombreux journalistes tunisiens à avoir choisi l’exil pour préserver sa liberté et avoir la possibilité de dénoncer les violations commises par le régime tunisien. Dans une interview avec le Réseau de la Presse arabe, Labidi évoque la pression qu’il subit en Tunisie, ainsi que la situation actuelle des journalistes du pays.

[node:ad]