Edwy Plenel, MediaPart

Tout est résumé à la page 44 de L’aube le soir ou la nuit, ce
portrait de Nicolas Sarkozy en candidat par Yasmina Reza, paru
l’automne dernier chez Flammarion. Voici ce que la dramaturge écrit : « Quelques jours plus tard, le même Laurent me dira, la réalité n’a aucune importance. Il n’y a que la perception qui compte ». 
Laurent, c’est Laurent Solly, alors directeur adjoint de la campagne du
futur président de la République et, depuis, recasé dans les hautes
sphères de TF1, la chaîne de télévision du groupe Bouygues. Quant à
cette confidence, elle est un terrible défi lancé à la face du
journalisme…

Edwy Plenel, MediaPart

Tout est résumé à la page 44 de L’aube le soir ou la nuit, ce
portrait de Nicolas Sarkozy en candidat par Yasmina Reza, paru
l’automne dernier chez Flammarion. Voici ce que la dramaturge écrit : « Quelques jours plus tard, le même Laurent me dira, la réalité n’a aucune importance. Il n’y a que la perception qui compte ». 
Laurent, c’est Laurent Solly, alors directeur adjoint de la campagne du
futur président de la République et, depuis, recasé dans les hautes
sphères de TF1, la chaîne de télévision du groupe Bouygues. Quant à
cette confidence, elle est un terrible défi lancé à la face du
journalisme…

[node:ad]