‘Petit-matin Brumeux’, Agoravox |

Aujourd’hui, regarder le journal télévisé
institutionnel français ne présente plus grand intérêt et ceci d’abord
d’un point de vue journalistique. Si l’on veut avoir affaire avec des
journalistes, mieux vaut bannir ces trois quarts d’heure quotidiens
d’information et lire la presse. Ou s’informer soi-même. Le seul
intérêt est peut-être d’y voir comment l’on présente les informations
destinées à la masse que nous formons, nous, prolétaires, employés,
rmistes, petites gens…

L’on sait que la télévision est la source d’informations privilégiée des classes populaires, et ce parmi les médias. Leur unique source d’information est donc constituée par le support qu’est le JT. Il y a donc une grosse responsabilité quant à son contenu et donc à son élaboration. Pourtant, le JT, loin d’accomplir son rôle, s’est petit à petit enfermé dans un conformisme délirant. Il ne compte pratiquement plus d’informations valables, pertinentes. Et pire, l’on doit s’interdire désormais de qualifier les personnes qui en sont les auteurs de journalistes. Le JT n’est pas une affaire de journalistes et de journalisme.

‘Petit-matin Brumeux’, Agoravox |

Aujourd’hui, regarder le journal télévisé
institutionnel français ne présente plus grand intérêt et ceci d’abord
d’un point de vue journalistique. Si l’on veut avoir affaire avec des
journalistes, mieux vaut bannir ces trois quarts d’heure quotidiens
d’information et lire la presse. Ou s’informer soi-même. Le seul
intérêt est peut-être d’y voir comment l’on présente les informations
destinées à la masse que nous formons, nous, prolétaires, employés,
rmistes, petites gens…

L’on sait que la télévision est la source d’informations privilégiée des classes populaires, et ce parmi les médias. Leur unique source d’information est donc constituée par le support qu’est le JT. Il y a donc une grosse responsabilité quant à son contenu et donc à son élaboration. Pourtant, le JT, loin d’accomplir son rôle, s’est petit à petit enfermé dans un conformisme délirant. Il ne compte pratiquement plus d’informations valables, pertinentes. Et pire, l’on doit s’interdire désormais de qualifier les personnes qui en sont les auteurs de journalistes. Le JT n’est pas une affaire de journalistes et de journalisme.

[node:ad]