Source : Miléna Nemec-Poncik, LeMondeInformatique.fr

Après Agoravox, Rue89 (lancé en mai dernier par des journalistes de Libération), OhMyNews (en Corée) et – plus récemment – NowPublic, le site LePost.fr invite aujourd’hui les internautes à publier leurs propres articles et photos d’actualité. Créé par Le Monde interactif, filiale du quotidien du même nom et du groupe Lagardère, ce site espère drainer l’intérêt d’un lectorat « plus jeune » et « moins élitiste » que celui du Monde. Le site (présenté comme « le mix de l’info ») est pour le moment en phase bêta. Les informations ne sont ni organisées, ni hiérarchisées, ni thématisées. On peut par exemple y lire un article sur des profanateurs néonazis, suivi d’un zoom sur le rugby, d’une anecdote sur les ex-petits amis de Pamela Anderson, puis d’un focus sur les problèmes rencontrés par les étudiants handicapés lors de leur rentrée universitaire. Il s’agit apparemment d’un choix réfléchi, puisque Dao Nguyen, directrice générale du Monde interactif expliquait à nos confrères des Echos : « il n’y a pas de logique éditoriale dans la présentation du site ». LePost.fr espère vivre des ressources de la publicité. La rémunération des internautes les plus « journalistiquement pertinents » n’a pas encore été définie.

À lire également à ce propos : la chronique de Tristan Péloquin.


Source : Miléna Nemec-Poncik, LeMondeInformatique.fr

Après Agoravox, Rue89 (lancé en mai dernier par des journalistes de Libération), OhMyNews (en Corée) et – plus récemment – NowPublic, le site LePost.fr invite aujourd’hui les internautes à publier leurs propres articles et photos d’actualité. Créé par Le Monde interactif, filiale du quotidien du même nom et du groupe Lagardère, ce site espère drainer l’intérêt d’un lectorat « plus jeune » et « moins élitiste » que celui du Monde. Le site (présenté comme « le mix de l’info ») est pour le moment en phase bêta. Les informations ne sont ni organisées, ni hiérarchisées, ni thématisées. On peut par exemple y lire un article sur des profanateurs néonazis, suivi d’un zoom sur le rugby, d’une anecdote sur les ex-petits amis de Pamela Anderson, puis d’un focus sur les problèmes rencontrés par les étudiants handicapés lors de leur rentrée universitaire. Il s’agit apparemment d’un choix réfléchi, puisque Dao Nguyen, directrice générale du Monde interactif expliquait à nos confrères des Echos : « il n’y a pas de logique éditoriale dans la présentation du site ». LePost.fr espère vivre des ressources de la publicité. La rémunération des internautes les plus « journalistiquement pertinents » n’a pas encore été définie.

À lire également à ce propos : la chronique de Tristan Péloquin.

[node:ad]