Par Chantal Francoeur

Chacun sa méthode. Chacun sa façon de la décrire. Pour la cueillette, «tu plantes ton thermomètre et tu prends la température de la situation», explique un vétéran. Après, pour l’écriture? «Tu fais comme un sculpteur. Tu t’attaques à ton matériel comme si c’était une grosse pierre et tu tailles le bloc. Jusqu’à ce que l’œuvre émerge», dit un autre vétéran. De vrais conseils entendus dans une salle de nouvelles montréalaise.

Par Chantal Francoeur

Chacun sa méthode. Chacun sa façon de la décrire. Pour la cueillette, «tu plantes ton thermomètre et tu prends la température de la situation», explique un vétéran. Après, pour l’écriture? «Tu fais comme un sculpteur. Tu t’attaques à ton matériel comme si c’était une grosse pierre et tu tailles le bloc. Jusqu’à ce que l’œuvre émerge», dit un autre vétéran. De vrais conseils entendus dans une salle de nouvelles montréalaise.

Nos collègues du Canada anglais ont publié en 2009 un livre qui décortique ces processus mystérieux et parfois douloureux menant à la production d’un reportage long. «The Bigure Picture: Elements of Feature Writing» décrit la démarche journalistique pour produire des reportages à multiples volets. Des récits d’affaires publiques qui prennent du recul face au quotidien, qui offrent une vue panoramique d’un fait. L’ouvrage détaille comment une  congestion routière chronique peut lancer une recherche sur la dépendance à l’auto, ou l’isolement social, ou la gestion de stress. De l’idée à la vente de l’idée, en passant par la cueillette et l’organisation du matériel jusqu’à l’écriture. Le lecteur a entre les mains un mélange de guide pratique, de confessions de journalistes et d’anecdotes.

Un fil conducteur émerge: le journalisme, c’est physique. Une situation provoque un haut le cœur, ça devient un sujet potentiel. Votre pouls de journaliste s’accélère, vous avez trouvé votre lead, ou votre chute. Pratiquez l’immersion pour réaliser une bonne cueillette, jusqu’à saturation. Soyez en état d’alerte, toutes antennes sorties. Résistez à l’envie de briser un silence. Au moment d’écrire, voyez votre reportage comme un corps humain: les faits sont les os, le choix des mots sont la chair, la structure est les muscles et tous les petits détails sont les tendons. Quand vous vous sentez submergé par les documents et les entrevues, allez marcher.

Un autre fil conducteur apparaît: le journalisme, c’est beaucoup de travail. La cueillette est épuisante. La transcription des entrevues obligée. La relecture en soulignant les passages marquants incontournable. Et pour écrire bien il faut lire, lire, lire. «The Bigger Picture» est en ce sens exemplaire. Les extraits proposés sont inspirants, notamment pour la façon de lancer un reportage: «Une femme vide le coffre de sa voiture. Tout à coup elle sent un pare-choc dans ses jarrets. Elle est coincée contre sa voiture. Elle hurle: ‘recule, recule!’ L’automobiliste appuie plutôt sur l’accélérateur. Elle reprend conscience seulement à l’hôpital, souffrant de multiples fractures. Elle cherche à comprendre ce qui s’est passé. Elle se dit ‘peut-être que ça a à voir avec le fait que le conducteur a 91 ans?’» (ma traduction). Et voilà amorcé un reportage sur les automobilistes âgés.

Les auteurs Matthew Hays, Linda Kay, Don Gibb, Moira Farr, Ivor Shapiro et plusieurs autres vont faire battre le cœur des journalistes juniors. Ils vont aussi donner de l’oxygène aux plus expérimentés. Leurs propositions suscitent en effet des réactions du type: «Je veux réaliser des reportages aussi bons, sinon meilleurs!», ou bien: «ah oui, bonne idée, je pourrais intégrer cette façon de faire à ma pratique».

Au fil des pages «The Bigger Picture» donne sa réponse à la question «quel avenir pour le journalisme»: une histoire ordinaire fouillée et bien écrite devient une histoire extraordinaire.  Si les journalistes ne le font pas, qui le fera?

[node:ad]

 

Shapiro, Ivor. Ed. «The Bigger Picture : Elements of Feature Writing», 2009. Toronto : Emond Montgomery Publications, 325 pages.

 

* Ivor Shapiro est responsable de la section Éthique du cousin anglophone de ProjetJ, J-Source.