La revue franco-québécoise Les Cahiers du journalisme propose un numéro thématique pouvant intéresser à la fois les patrons d’entreprise de presse, qui recherchent désespérement un nouveau modèle économique, et les journalistes, qui se voient obligés d’expérimenter de nouvelles pratiques sans trop savoir où tout cela mènera.

La revue franco-québécoise Les Cahiers du journalisme propose un numéro thématique pouvant intéresser à la fois les patrons d’entreprise de presse, qui recherchent désespérement un nouveau modèle économique, et les journalistes, qui se voient obligés d’expérimenter de nouvelles pratiques sans trop savoir où tout cela mènera.

À la jonction de l’économie des médias et de la sociologie du journalisme, les responsables du numéro, Dominique Augey et Franck Rebillard, proposent l’émergence d’un nouveau champ d’études: l’économie du journalisme. Parmi les sujets abordés: les nouveaux modèles d’affaires de l’économie de presse, les incidences des mutations des industries de la culture et de la communication sur l’information et les stratégies pluri-médias des groupes de presse.

Piste de réflexion intéressante: l’autonomie professionnelle des journalistes, une dimension incontournable de la gestion des entreprises de presse, s’avère à la fois un atout et un défi dans un tel contexte de mutations rapides (Gestin et al.).

Cette collection d’études ne donne pas de solution miracle, mais a le mérite d’apporter un recul théorique pertinent à des enjeux traités trop souvent dans l’urgence.

[node:ad]