Pergia Gkouskou-Giannakou |

Le web est un lieu d’émergence de conventions sémiotiques. Dans le cas
des sites d’actualité, au bout de quelques années, nous sommes passés
des pages de texte simple à des architectures extrêmement complexes où
cohabitent des textes, des images fixes et des clips audiovisuels qui
sont mis à jour en flux tendu. Un double processus est alors mis en
œuvre : d’un côté, les sites se ressemblent dans la mesure où les
formes sémiotiques se normalisent sous l’influence des outils de
conception et de développement et deviennent reconnaissables par les
utilisateurs-lecteurs. D’un autre côté la puissance des techniques
utilisées et l’expérience des récepteurs permettent d’exprimer une
grande diversité de styles là où auparavant il n’y avait que la
réalisation d’un système technique opérationnel. 

Pergia Gkouskou-Giannakou |

Le web est un lieu d’émergence de conventions sémiotiques. Dans le cas
des sites d’actualité, au bout de quelques années, nous sommes passés
des pages de texte simple à des architectures extrêmement complexes où
cohabitent des textes, des images fixes et des clips audiovisuels qui
sont mis à jour en flux tendu. Un double processus est alors mis en
œuvre : d’un côté, les sites se ressemblent dans la mesure où les
formes sémiotiques se normalisent sous l’influence des outils de
conception et de développement et deviennent reconnaissables par les
utilisateurs-lecteurs. D’un autre côté la puissance des techniques
utilisées et l’expérience des récepteurs permettent d’exprimer une
grande diversité de styles là où auparavant il n’y avait que la
réalisation d’un système technique opérationnel. 

[node:ad]