Michel Laliberté, La Voix de L’Est |

Le titre est plutôt accrocheur venant d’un gars de la meute, vous ne trouvez pas? C’est le meilleur que j’ai réussi à concocter pour vous parler du départ d’André Boisclair de la vie politique.

André Boisclair n’a jamais eu de véritable chance de se faire connaître des Québécois. Et on peut blâmer en grande partie la presse (tant écrite qu’électronique). Trop occupés à tenter de le coincer, les journalistes ont oublié leurs responsabilités de bien informer leur public.

Michel Laliberté, La Voix de L’Est |

Le titre est plutôt accrocheur venant d’un gars de la meute, vous ne trouvez pas? C’est le meilleur que j’ai réussi à concocter pour vous parler du départ d’André Boisclair de la vie politique.

André Boisclair n’a jamais eu de véritable chance de se faire connaître des Québécois. Et on peut blâmer en grande partie la presse (tant écrite qu’électronique). Trop occupés à tenter de le coincer, les journalistes ont oublié leurs responsabilités de bien informer leur public.

[node:ad]