Aimé-Jules Bizimana, ProjetJ |

Les grands réseaux américains avaient mobilisé tous leurs présentateurs, leurs journalistes, leurs analystes et toutes leurs ressources pour assurer la couverture médiatique d’une soirée électorale qui s’annonçait historique. Sur les écrans de télévision, l’élection s’est déroulée sans grands rebondissements. On n’a pas assisté à la chasse au scoop qui a caractérisé l’élection de 2000. La première médiatique a été l’utilisation de nouvelles technologies de présentation d’images et bien sur l’élection d’un premier président noir. Voici le déroulement de la soirée du 04 novembre 2008 heure par heure.


Aimé-Jules Bizimana, ProjetJ |

Les grands réseaux américains avaient mobilisé tous leurs présentateurs, leurs journalistes, leurs analystes et toutes leurs ressources pour assurer la couverture médiatique d’une soirée électorale qui s’annonçait historique. Sur les écrans de télévision, l’élection s’est déroulée sans grands rebondissements. On n’a pas assisté à la chasse au scoop qui a caractérisé l’élection de 2000. La première médiatique a été l’utilisation de nouvelles technologies de présentation d’images et bien sur l’élection d’un premier président noir. Voici le déroulement de la soirée du 04 novembre 2008 heure par heure.

Il était 19h tapantes (heure de l’EST) quand la majorité des réseaux américains entraient en mode « émission spéciale » pour présenter les résultats État par État. À cette heure-là, les premiers bureaux de scrutin sur la côte Est fermaient et CNN était la première à attribuer la victoire du candidat Barack Obama au Vermont et ses trois grands électeurs alors que John McCain remportait le Kentucky avec huit grands électeurs.

À 7h 15, CNN a offert une première technologique à la télévision en faisant apparaitre dans le studio principal un hologramme de la journaliste Jessica Yellin à partir du camp Obama à Chicago. L’image virtuelle et tridimensionnelle de Yellin est apparue devant le présentateur Wolf Blitzer. On pouvait alors lire à l’écran « Jessica Yellin de CNN via hologramme ». Elle a expliqué qu’elle se trouvait dans une tente à Chicago, filmée par 45 caméras haute définition et que les images étaient ensuite transmises sous forme d’hologramme au studio à New-York.

Après quatre minutes de conversation « intime » selon Blitzer, celui-ci a remercié sa collègue en disant : « Vous êtes un hologramme extraordinaire ». Sur le plan technologique, NBC a également innové en présentant des images virtuelles. La journaliste Ann Curry était filmée dans une salle verte mais le décor et les résultants étaient intégrés virtuellement à son image avec un effet réussi.

À 8 h, à la fermeture d’une nouvelle vague de bureaux de vote, NBC a été la première à attribuer la plus grande avance à Barack Obama à 103 grands électeurs contre 34 pour McCain. À ce moment-là, ABC affichait une avance de 102/34, CBS 81/39 et CNN 77/34.

À 8h 20, David Axelrod, le stratège en chef de la campagne Obama est interviewé par Wolf Blitzer à CNN et déclare que ce qu’il voit est positif et qu’il n’y avait pas eu de grosses irrégularités.

À 8 h 40, CNN accorde l’État de Pennsylvanie à Obama provoquant des cris de joie des supporters du candidat de l’Illinois à Grant Park à Chicago. À cet instant, les scores se présentent comme suit : 102/34 (CNN), 102/54 (CBS), 103/58 (NBC), 102/49 (ABC). Au même moment,   John McCain est crédité de 50% du vote populaire, contre 49% pour Obama.

À 9 h, quinze États ferment leurs bureaux de vote et peu après, ABC projette les chiffres les plus avancés à 175 grands électeurs pour Obama contre 76 pour McCain. Au même moment, CBS affiche une avance pour Obama dans le vote populaire à 50% contre 49%.

À 9 h 23, ABC accorde l’État clé de l’Ohio à Obama portant son avance à 195 contre 76 et le présentateur Charles Gibson rappelle qu’aucun candidat républicain n’a jamais remporté l’élection sans remporter l’Ohio. Wolf Blitzer à CNN parle d’une très grande victoire pour Obama.

À 9 h 40, les réseaux affichent une solide avance de 200 grands électeurs pour Obama contre 90 à John McCain malgré une presque égalité au vote populaire.

À 10 h, Obama consolide son avance à 207 en remportant l’Iowa, l’État qui a vu naître sa campagne contre Hillary Clinton tandis que McCain gagne l’Utah portant son score à 135 grands électeurs selon le réseau ABC (129 à NBC, 89 à CNN).

À 10 h 17, John Lewis, le représentant démocrate en Géorgie et militant de longue date des droits civiques déclare au présentateur Charles Gibson d’ABC qu’on assiste à une « révolution sans violence », à une « transformation inimaginable » de l’Amérique et à la mise en place d’une « démocratie multiraciale ». George Stephanopoulos, l’analyste politique maison à ABCNEWS rappelle l’importance du Civil Rights Act signé par le président Lyndon Johnson en 1964 et le représentant Lewis acquiesce soulignant que sans cette loi, il n’y aurait tout simplement pas de Barack Obama. Une dizaine de minutes plus tard, l’animatrice Diane Sawyer (Good Morning America, ABC) lit un communiqué de Bernice King, la fille de Martin Luther King rappelant les paroles de son célèbre père sur la terre promise.

À 10 h 46, CNN diffuse un second hologramme, celui du chanteur Will.I.Am, supporter de Barack Obama et auteur de la vidéo qui a repris le slogan Yes We can et un discours du candidat démocrate au New Hampshire.

À 10 h 58, CNN donne la victoire à Obama en Virginie et porte l’avance du candidat démocrate à 220 grands électeurs contre 135. Avec les résultants de la Californie, Hawaï, Idaho, Oregon et Washington à venir, la tendance se précise…
 
À 11h, tous les réseaux annoncent sans véritable scoop l’élection historique de Barack Obama à titre de 44e président des États-Unis. Les écrans sont alors envahis par des images de partisans célébrant la victoire démocrate. On peut sentir une forte émotion ponctuée de cris et de pleurs particulièrement chez les noirs américains. Sur le réseau Fox, on aperçoit le révérend noir Jesse Jackson en larmes. Jackson avait été lui-même candidat démocrate à la présidence en 1984 et en 1988.

À 11h 18, John McCain accompagné de sa colistière Sarah Palin s’exprime à Phoenix dans son État en Arizona et félicite Barack Obama. McCain déclare à ses partisans déçus que l’échec est le sien et non le leur et les exhorte à appuyer le nouveau président.

À 11 h 32, Martha Raddatz, la correspondante d’ABC à la Maison blanche confirme que le président Bush a appelé Barack Obama et qu’il lui a promis une transition douce.

À 11h 38, FOX montre la une du New York Post avec la photo de Barack Obama et le titre « Mr. President ».
À 11 h 57, Barack Obama, Michelle Obama et leurs filles Sasha et Malia apparaissent sur la scène du rassemblement démocrate à Grant Park à Chicago. Après avoir salué « Hello Chicago », les premières paroles d’Obama sont : « S’il y a quelqu’un qui doute encore que l’Amérique est une place où tout est possible, qui se demande si le rêve de nos fondateurs est vivant aujourd’hui, qui questionne encore le pouvoir de la démocratie, ce soir est votre réponse ».

[node:ad]