Alexandre Shields, Le Devoir |

L’administration Bush manoeuvre des analystes militaires, révèle le New York Times

L’administration du président américain George W. Bush s’est lancée
dans une tentative de manipulation de l’opinion publique à grande
échelle par l’entremise des experts militaires qui interviennent
quotidiennement sur les ondes des grands réseaux de télévision du pays
afin de faire passer un message favorable à sa guerre contre le
terrorisme. C’est ce qu’a révélé hier le New York Times, au terme d’une
vaste enquête.

L’administration républicaine a littéralement recruté plusieurs
commentateurs — surtout des hauts gradés retraités des forces armées
— sur la base de leur loyauté idéologique, mais aussi en utilisant un
puissant levier financier, à savoir les liens que ces analystes
entretiennent avec les entreprises militaires impliquées dans les
politiques militaires mêmes qu’ils sont chargés d’évaluer à la
télévision.

Alexandre Shields, Le Devoir |

L’administration Bush manoeuvre des analystes militaires, révèle le New York Times

L’administration du président américain George W. Bush s’est lancée
dans une tentative de manipulation de l’opinion publique à grande
échelle par l’entremise des experts militaires qui interviennent
quotidiennement sur les ondes des grands réseaux de télévision du pays
afin de faire passer un message favorable à sa guerre contre le
terrorisme. C’est ce qu’a révélé hier le New York Times, au terme d’une
vaste enquête.

L’administration républicaine a littéralement recruté plusieurs
commentateurs — surtout des hauts gradés retraités des forces armées
— sur la base de leur loyauté idéologique, mais aussi en utilisant un
puissant levier financier, à savoir les liens que ces analystes
entretiennent avec les entreprises militaires impliquées dans les
politiques militaires mêmes qu’ils sont chargés d’évaluer à la
télévision.

[node:ad]