Paul Cauchon, Le Devoir |

La tradition veut que l’on fasse des prédictions en début d’année.
Pourquoi se couvrir de ridicule avec des prédictions qui ne tiendront
pas la route? Par exemple, si 2006 fut l’année de YouTube sur Internet,
et 2007 celle de Facebook, 2008 sera peut-être celle d’une entreprise
très confidentielle pour le moment, dont tout le monde parlera
l’automne prochain.

Tentons plutôt de cerner les grands enjeux qui sont déjà sur la table
dans le monde des médias, les choses à surveiller avec attention dans
les prochains mois.

Paul Cauchon, Le Devoir |

La tradition veut que l’on fasse des prédictions en début d’année.
Pourquoi se couvrir de ridicule avec des prédictions qui ne tiendront
pas la route? Par exemple, si 2006 fut l’année de YouTube sur Internet,
et 2007 celle de Facebook, 2008 sera peut-être celle d’une entreprise
très confidentielle pour le moment, dont tout le monde parlera
l’automne prochain.

Tentons plutôt de cerner les grands enjeux qui sont déjà sur la table
dans le monde des médias, les choses à surveiller avec attention dans
les prochains mois.

[node:ad]