Brigitte Trahan, Le Nouvelliste (Trois-Rivières) |

La chose est certes ironique. Aucun média ne sera admis aux Jeux de
la communication qui se dérouleront tout au long de la semaine du 5 au
8 mars à l’Université du Québec à Trois-Rivières, sauf, peut-être, pour
une épreuve.

Renaud Barrière, coprésident de l’événement qui regroupera huit
universités francophones, explique que le caractère privé des Jeux de
la communication est même inscrit dans sa charte.

Ces jeux dureront quatre jours et permettront à quelque 300 étudiants
de s’affronter dans 14 épreuves, notamment en relations publiques,
entrevues journalistiques et communication sociale.

Brigitte Trahan, Le Nouvelliste (Trois-Rivières) |

La chose est certes ironique. Aucun média ne sera admis aux Jeux de
la communication qui se dérouleront tout au long de la semaine du 5 au
8 mars à l’Université du Québec à Trois-Rivières, sauf, peut-être, pour
une épreuve.

Renaud Barrière, coprésident de l’événement qui regroupera huit
universités francophones, explique que le caractère privé des Jeux de
la communication est même inscrit dans sa charte.

Ces jeux dureront quatre jours et permettront à quelque 300 étudiants
de s’affronter dans 14 épreuves, notamment en relations publiques,
entrevues journalistiques et communication sociale.

[node:ad]