Virginie Roy, Canoë |

Au lendemain de l’annonce de la mise à pied de 270 personnes et de l’abolition du service d’information, les employés de TQS n’ont toujours pas absorbé le coup. En effet, c’est avec émotion que plus d’une centaines de personnes ont levé leur pancarte bien haut pour manifester contre la décision du futur acquéreur du réseau Remstar. Une chose est sûre, TQS n’a pas dit son dernier mot.

«Je suis ici par solidarité. Ça fait 35 ans que je dis ce que je pense. Ça fait 35 ans que TQS me fait vivre. Il n’était pas question que je ne sois pas ici aujourd’hui», a indiqué le chef d’antenne Jean-Luc Mongrain, vraisemblablement indigné par la décision de Remstar.

Virginie Roy, Canoë |

Au lendemain de l’annonce de la mise à pied de 270 personnes et de l’abolition du service d’information, les employés de TQS n’ont toujours pas absorbé le coup. En effet, c’est avec émotion que plus d’une centaines de personnes ont levé leur pancarte bien haut pour manifester contre la décision du futur acquéreur du réseau Remstar. Une chose est sûre, TQS n’a pas dit son dernier mot.

«Je suis ici par solidarité. Ça fait 35 ans que je dis ce que je pense. Ça fait 35 ans que TQS me fait vivre. Il n’était pas question que je ne sois pas ici aujourd’hui», a indiqué le chef d’antenne Jean-Luc Mongrain, vraisemblablement indigné par la décision de Remstar.

[node:ad]