Le Soleil |

Michel Tremblay – La grosse femme d’à côté est enceinte

e devais avoir 12 ans, autour de 1989. C’était le premier gros livre
pour adultes que je lisais. Après des années de romans jeunesse, voilà
que je pigeais sans trop le savoir dans ce qui était un classique de la
littérature québécoise. Le titre, vaguement comique, m’a sans doute
incitée à ouvrir ce livre où j’ai découvert l’univers de Tremblay, ses
personnages vrais et attachants, ses Chroniques du Plateau Mont-Royal
dont j’allais dévorer tous les autres titres par la suite. Plus que le
goût de la lecture, ce livre m’a aussi rendue follement amoureuse de la
littérature québécoise. Il m’a fait comprendre que les histoires de
chez nous sont universelles. Valérie Gaudreau

Le Soleil |

Michel Tremblay – La grosse femme d’à côté est enceinte

e devais avoir 12 ans, autour de 1989. C’était le premier gros livre
pour adultes que je lisais. Après des années de romans jeunesse, voilà
que je pigeais sans trop le savoir dans ce qui était un classique de la
littérature québécoise. Le titre, vaguement comique, m’a sans doute
incitée à ouvrir ce livre où j’ai découvert l’univers de Tremblay, ses
personnages vrais et attachants, ses Chroniques du Plateau Mont-Royal
dont j’allais dévorer tous les autres titres par la suite. Plus que le
goût de la lecture, ce livre m’a aussi rendue follement amoureuse de la
littérature québécoise. Il m’a fait comprendre que les histoires de
chez nous sont universelles. Valérie Gaudreau

[node:ad]