Isabelle Porter, Le Devoir |

Québec — Les représentants de la station de radio FM-93 se sont vu interdire l’accès à une conférence de presse des cols bleus de la Ville hier. Le syndicat affilié au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) reproche notamment à un animateur de la station son soutien au maire Régis Labeaume dans le bras de fer qui l’oppose aux employés municipaux.

«Cette invitation s’adresse à tous les médias, sauf à la station radiophonique FM 93 de Québec qui, sur ses ondes, prend fait et cause pour le maire Labeaume», précisait l’avis de convocation diffusé par le SCFP.

Hier matin en ondes, l’animateur Sylvain Bouchard n’a pas manqué de crier à la censure tout en répliquant que sa station était «neutre» mais que lui était «du bord du maire Labeaume» et ne «s’en cachait pas».

Isabelle Porter, Le Devoir |

Québec — Les représentants de la station de radio FM-93 se sont vu interdire l’accès à une conférence de presse des cols bleus de la Ville hier. Le syndicat affilié au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) reproche notamment à un animateur de la station son soutien au maire Régis Labeaume dans le bras de fer qui l’oppose aux employés municipaux.

«Cette invitation s’adresse à tous les médias, sauf à la station radiophonique FM 93 de Québec qui, sur ses ondes, prend fait et cause pour le maire Labeaume», précisait l’avis de convocation diffusé par le SCFP.

Hier matin en ondes, l’animateur Sylvain Bouchard n’a pas manqué de crier à la censure tout en répliquant que sa station était «neutre» mais que lui était «du bord du maire Labeaume» et ne «s’en cachait pas».

[node:ad]