Presse canadienne/ Cyberpresse.ca |

Les directions d’établissements pénitenciers au Canada ont reçu la
directive de refuser aux journalistes l’accès à des détenus s’ils
redoutent que puissent être abordés des sujets sensibles tels que la
fabrication d’une bombe ou le système de sécurité de la prison.

Une politique plus large permet déjà au Service correctionnel du Canada
de refuser les demandes des médias si on estime que la couverture
risque de mettre un détenu en danger ou de contrecarrer les objectifs
visés par la direction pour un détenu.

Presse canadienne/ Cyberpresse.ca |

Les directions d’établissements pénitenciers au Canada ont reçu la
directive de refuser aux journalistes l’accès à des détenus s’ils
redoutent que puissent être abordés des sujets sensibles tels que la
fabrication d’une bombe ou le système de sécurité de la prison.

Une politique plus large permet déjà au Service correctionnel du Canada
de refuser les demandes des médias si on estime que la couverture
risque de mettre un détenu en danger ou de contrecarrer les objectifs
visés par la direction pour un détenu.

[node:ad]