Steve Proulx, Voir.ca |

Je lis à l’occasion Le Monde diplomatique
. Sauf que la plupart du temps, ça me prend tout mon petit change. Ben oui. Le style alambiqué et les phrases à 22 volets des articles du Monde diplo exigent de la part de mon cerveau élevé aux vidéoclips un effort suprême.

Je soupçonne ce journal de considérer ses lecteurs comme étant beaucoup plus intelligents qu’ils le sont en réalité. Je ne vous apprends rien en vous disant que la plupart des médias suivent plutôt la tendance inverse. Quitte à être à contre-courant, Le Monde diplo tire vers le haut plutôt que vers le bas. Et c’est très bien ainsi.

Steve Proulx, Voir.ca |

Je lis à l’occasion Le Monde diplomatique
. Sauf que la plupart du temps, ça me prend tout mon petit change. Ben oui. Le style alambiqué et les phrases à 22 volets des articles du Monde diplo exigent de la part de mon cerveau élevé aux vidéoclips un effort suprême.

Je soupçonne ce journal de considérer ses lecteurs comme étant beaucoup plus intelligents qu’ils le sont en réalité. Je ne vous apprends rien en vous disant que la plupart des médias suivent plutôt la tendance inverse. Quitte à être à contre-courant, Le Monde diplo tire vers le haut plutôt que vers le bas. Et c’est très bien ainsi.

[node:ad]