AFP/Le Devoir |

New York — Faisant face, à l’instar des autres quotidiens, à une perte
de ses revenus publicitaires, le New York Times est devenu hier le plus
récent journal à publier des annonces publicitaires à sa une.

Le quotidien vendait de l’espace publicitaire à la une de ses
autres sections depuis 2006. Il avait déjà publié des petites annonces
à la une de sa section principale. Des bandeaux publicitaires
rapportent de plus gros revenus en raison de leur visibilité.

«Ce placement publicitaire représente une nouvelle occasion emballante
pour nos annonceurs», a déclaré Denise Warren, responsable de la
publicité chez New York Times Media Group.

AFP/Le Devoir |

New York — Faisant face, à l’instar des autres quotidiens, à une perte
de ses revenus publicitaires, le New York Times est devenu hier le plus
récent journal à publier des annonces publicitaires à sa une.

Le quotidien vendait de l’espace publicitaire à la une de ses
autres sections depuis 2006. Il avait déjà publié des petites annonces
à la une de sa section principale. Des bandeaux publicitaires
rapportent de plus gros revenus en raison de leur visibilité.

«Ce placement publicitaire représente une nouvelle occasion emballante
pour nos annonceurs», a déclaré Denise Warren, responsable de la
publicité chez New York Times Media Group.

[node:ad]