Kamel Bouzeboudjen, Radio-Canada |

Pour marquer son départ de Reporters sans frontières, Robert Ménard publie Des libertés et autres chinoiseries (Robert Laffont). Un livre bilan.
Robert Ménard est devenu, au fil du temps, une personnalité très médiatisée en France, et partout dans le monde. C’est normal, il a fondé en 1985 Reporters sans frontières, l’ONG la plus importante de défense de la liberté de la presse.
Durant 23 années, il a parcouru le monde, publié des centaines de communiqués, organisé des dizaines de manifestations dans le but de libérer des journalistes emprisonnés ou pour venir en aide à des journaux interdits.
Tout en faisant le bilan de son action à la tête de Reporters sans frontières, Robert Ménard profite de l’occasion pour régler des comptes avec quelques journalistes et certains hommes politiques.

Kamel Bouzeboudjen, Radio-Canada |

Pour marquer son départ de Reporters sans frontières, Robert Ménard publie Des libertés et autres chinoiseries (Robert Laffont). Un livre bilan.
Robert Ménard est devenu, au fil du temps, une personnalité très médiatisée en France, et partout dans le monde. C’est normal, il a fondé en 1985 Reporters sans frontières, l’ONG la plus importante de défense de la liberté de la presse.
Durant 23 années, il a parcouru le monde, publié des centaines de communiqués, organisé des dizaines de manifestations dans le but de libérer des journalistes emprisonnés ou pour venir en aide à des journaux interdits.
Tout en faisant le bilan de son action à la tête de Reporters sans frontières, Robert Ménard profite de l’occasion pour régler des comptes avec quelques journalistes et certains hommes politiques.

[node:ad]