Richard Hénault, Le Soleil |

Plus que quelques jours avant le 14 janvier, date du début de
ce qui devrait être le procès de l’année à Québec, celui de la
poursuite de 3 millions $ intentée en 2003 par Robert Gillet à
André Arthur, à Jeff Fillion, à Genex Communications, au
Groupe TVA et à Radio Charlesbourg. De 80 à 90 témoins devraient
défiler à la barre du lundi au jeudi au cours de la dizaine de
semaines de procès prévues pour le moment.

Au cours d’une récente conférence préparatoire présidée par
le juge Jacques Babin, de la Cour supérieure, un calendrier
serré des audiences échelonnées du 14 janvier au 20 mars a été
dressé. Pour assurer suffisamment d’espace à la dizaine
d’avocats au dossier, aux nombreux représentants des médias
attirés par la cause et au public intéressé, le procès aura
lieu dans la plus grande salle du palais de justice de Québec,
celle où se déroulent normalement les grands procès devant
juge et jury.

Richard Hénault, Le Soleil |

Plus que quelques jours avant le 14 janvier, date du début de
ce qui devrait être le procès de l’année à Québec, celui de la
poursuite de 3 millions $ intentée en 2003 par Robert Gillet à
André Arthur, à Jeff Fillion, à Genex Communications, au
Groupe TVA et à Radio Charlesbourg. De 80 à 90 témoins devraient
défiler à la barre du lundi au jeudi au cours de la dizaine de
semaines de procès prévues pour le moment.

Au cours d’une récente conférence préparatoire présidée par
le juge Jacques Babin, de la Cour supérieure, un calendrier
serré des audiences échelonnées du 14 janvier au 20 mars a été
dressé. Pour assurer suffisamment d’espace à la dizaine
d’avocats au dossier, aux nombreux représentants des médias
attirés par la cause et au public intéressé, le procès aura
lieu dans la plus grande salle du palais de justice de Québec,
celle où se déroulent normalement les grands procès devant
juge et jury.

[node:ad]