Yves Chartrand, Le Journal de Montréal |

Ceux qui ont vécu les derniers Sommets de la Francophonie à Bucarest et à Ouagadougou n’en reviennent pas de l’imposant dispositif de sécurité qui entoure la réunion de Québec.

«Je ne savais pas que le Canada était un État policier, nous a lancé Mulumba Kabuayi, un jour naliste du quotidien Le Potentiel, de Kinshasa en République démocratique du Congo. Chez nous, on est beaucoup plus libre qu’ici.

Yves Chartrand, Le Journal de Montréal |

Ceux qui ont vécu les derniers Sommets de la Francophonie à Bucarest et à Ouagadougou n’en reviennent pas de l’imposant dispositif de sécurité qui entoure la réunion de Québec.

«Je ne savais pas que le Canada était un État policier, nous a lancé Mulumba Kabuayi, un jour naliste du quotidien Le Potentiel, de Kinshasa en République démocratique du Congo. Chez nous, on est beaucoup plus libre qu’ici.

[node:ad]