Lancée le 18 avril, Sun News a reçu son
premier bilan mensuel de parts de marché. Avec 0,3% de la tarte
globale entre 18 avril au 17 mai, selon BBM Canada, la nouvelle cuvée de
Quebecor s’est positionnée en queue du peloton des chaînes d’information
en continu du Canada anglais.

Lancée le 18 avril, Sun News a reçu son
premier bilan mensuel de parts de marché. Avec 0,3% de la tarte
globale entre 18 avril au 17 mai, selon BBM Canada, la nouvelle cuvée de
Quebecor s’est positionnée en queue du peloton des chaînes d’information
en continu du Canada anglais.

Devant elle, CBC News détient 1,8% de
parts du marché global, l’Américaine CNN en détient 1,5% et CTV
News en a 1,0%. Derrière elle, l’Américaine Fox News cumule 0,1% de
la tarte. Ainsi, «Sun n’altère pas l’écoute des autres réseaux
anglophones consacrés à l’information» et «CBC News demeure le
réseau de référence», note sur Infopresse.com
Jean-François Bourdeau,
directeur, recherche média, de l’agence Touché! PHD.

Sun News parvient néanmoins à se
démarquer en terme de public cible. Elle attire en effet un
auditoire plus jeune que la moyenne des réseaux d’information et
composé à 60% d’hommes. Un public qui s’apparente à celui visé au
Québec par V Télé, la chaîne du groupe Remstar.

Ces chiffres diffèrent peu de ceux qui
avaient été diffusés peu après le lancement de la chaîne le 18 avril. À la fin de la
première semaine, les émissions de soirée de Sun News, mettant en
vedette Charles Adler et Brian Lilley, attiraient respectivement
4000 et 5000 téléspectateurs à travers le pays. L’émission de
Theo Caldwell, à 19h, était pour sa part suivie par 11 000
téléspectateurs, alors qu’à la même heure 263 000 personne regardaient CBC News.

Comparée à Fox News pour ses
accointances soupçonnées avec la droite et sa programmation axée
sur le commentaire, Sun News est donc encore loin d’attirer autant de
téléspectateurs que cette chaîne américaine dominante sur marché
de l’information câblée
au sud de la frontière. Fox News ne s’est
toutefois pas imposée en un mois. Lancée en 1996, elle a dû
attendre les attentats du 11 septembre 2001 et la guerre qui a suivi
en Irak pour doubler CNN et MSNBC.

Voir aussi:

Jour J pour Sun News

Exclusif – Tête à tête avec Luc Lavoie, architecte de Sun News

[node:ad]