David Nathan, Infopresse |

Alors que le maire de Québec et le gouvernement Charest ont demandé hier au CRTC de ne pas accorder à Remstar une nouvelle licence d’exploitation pour TQS sans l’obliger à maintenir son service des nouvelles, un conseiller du premier ministre a soutenu la décision des frères Rémillard.

Selon Canoë.ca, Régis Labeaume, maire de Québec, a souligné hier que les ondes étaient une propriété publique et que TQS avait “la responsabilité de produire et d’informer localement”. Il aurait ajouté que “Sans son service des nouvelles, la présence de TQS à Québec n’est pas désirable. Les intérêts de Remstar et ceux de la région de Québec ne convergent pas. On n’a pas besoin de Remstar à Québec”.

Christine Saint-Pierre, ministre québécoise de la
Culture et des Communications, a également plaidé en faveur du maintien
du service des nouvelles de TQS. Selon le site, elle aurait dit être
pour le maintien de la diversité des voix en information et pour le
droit d’avoir accès à une information locale de qualité: “Il ne fait
aucun doute que TQS contribuait à la diversité des voix”, a-t-elle
indiqué. Elle demande au CRTC d’envoyer “un message clair et fort” aux
télévisions généralistes concernant le maintien de leurs services
d’information…

David Nathan, Infopresse |

Alors que le maire de Québec et le gouvernement Charest ont demandé hier au CRTC de ne pas accorder à Remstar une nouvelle licence d’exploitation pour TQS sans l’obliger à maintenir son service des nouvelles, un conseiller du premier ministre a soutenu la décision des frères Rémillard.

Selon Canoë.ca, Régis Labeaume, maire de Québec, a souligné hier que les ondes étaient une propriété publique et que TQS avait “la responsabilité de produire et d’informer localement”. Il aurait ajouté que “Sans son service des nouvelles, la présence de TQS à Québec n’est pas désirable. Les intérêts de Remstar et ceux de la région de Québec ne convergent pas. On n’a pas besoin de Remstar à Québec”.

Christine Saint-Pierre, ministre québécoise de la
Culture et des Communications, a également plaidé en faveur du maintien
du service des nouvelles de TQS. Selon le site, elle aurait dit être
pour le maintien de la diversité des voix en information et pour le
droit d’avoir accès à une information locale de qualité: “Il ne fait
aucun doute que TQS contribuait à la diversité des voix”, a-t-elle
indiqué. Elle demande au CRTC d’envoyer “un message clair et fort” aux
télévisions généralistes concernant le maintien de leurs services
d’information…

[node:ad]