Alain Gravel, Radio-Canada.ca |

Tout a été dit sur l’affaire de Patrick Roy et de son fils Jonathan. 
 
Ça fait une semaine que les médias surfent sur le sujet, comme s’il s’agissait d’une affaire d’État. 
 
Une
chose m’a cependant frappé dans ce roman-savon: le plan de
communication des principaux concernés dans cette histoire, à savoir
Patrick et son fils Jonathan.

Personne ne s’est scandalisé du fait que les deux Roy, lorsqu’ils ont été invités à commenter les événements de Chicoutimi,
se sont limités à lire un bref communiqué de presse, en refusant toutes
les questions des journalistes. Tout ce qu’ils ont donné en pâture à
une presse assoiffée, c’est la lecture malhabile d’un texte
minutieusement préparé par des spécialistes en communications.

Alain Gravel, Radio-Canada.ca |

Tout a été dit sur l’affaire de Patrick Roy et de son fils Jonathan. 
 
Ça fait une semaine que les médias surfent sur le sujet, comme s’il s’agissait d’une affaire d’État. 
 
Une
chose m’a cependant frappé dans ce roman-savon: le plan de
communication des principaux concernés dans cette histoire, à savoir
Patrick et son fils Jonathan.

Personne ne s’est scandalisé du fait que les deux Roy, lorsqu’ils ont été invités à commenter les événements de Chicoutimi,
se sont limités à lire un bref communiqué de presse, en refusant toutes
les questions des journalistes. Tout ce qu’ils ont donné en pâture à
une presse assoiffée, c’est la lecture malhabile d’un texte
minutieusement préparé par des spécialistes en communications.

[node:ad]