Sophie Ouimet-Lamothe, La Presse |

Le photographe de La Presse Robert Skinner a eu une belle frousse hier soir. Dépêché sur les lieux de l’émeute à Montréal-Nord, il s’est fait assaillir par trois jeunes hommes qui lui ont volé pour près de 20 000$ d’équipement photographique.

Robert Skinner prenait des photos de voitures incendiées dans le
stationnement d’une caserne de pompiers, au coin du boulevard Rolland
et de la rue Pascal, lorsque trois jeunes hommes se sont soudainement
rués sur lui. «Ils m’ont sauté dessus, m’ont donné des coups de
bouteille sur la tête et m’ont jeté par terre», raconte-t-il. Les
jeunes essayaient d’arracher les appareils photo que Robert Skinner
portait. Après lui avoir donné quelques coups de pied et coups de
poing, ils se sont enfuis avec le matériel.

Sophie Ouimet-Lamothe, La Presse |

Le photographe de La Presse Robert Skinner a eu une belle frousse hier soir. Dépêché sur les lieux de l’émeute à Montréal-Nord, il s’est fait assaillir par trois jeunes hommes qui lui ont volé pour près de 20 000$ d’équipement photographique.

Robert Skinner prenait des photos de voitures incendiées dans le
stationnement d’une caserne de pompiers, au coin du boulevard Rolland
et de la rue Pascal, lorsque trois jeunes hommes se sont soudainement
rués sur lui. «Ils m’ont sauté dessus, m’ont donné des coups de
bouteille sur la tête et m’ont jeté par terre», raconte-t-il. Les
jeunes essayaient d’arracher les appareils photo que Robert Skinner
portait. Après lui avoir donné quelques coups de pied et coups de
poing, ils se sont enfuis avec le matériel.

[node:ad]