Le Monde.fr |

Les deuxièmes assises du journalisme, qui se tiennent à Lille jusqu’à vendredi 23 mai, ont appelé à la mise en place d’une charte pour la qualité de l’information. Son objet : définir les bonnes pratiques du métier de journaliste pour une information de qualité et indépendante de toute pression.

Porté par Jérôme Bouvier, président de l’association Journalisme et citoyenneté, ce projet est né il y a un an lors des premières assises. Cette charte, qui s’inscrit dans le droit fil de celles de 1918 et de 1971, pourrait figurer dans la convention collective des journalistes.

Certes, plusieurs médias ont déjà pris des dispositions pour faire face aux dérives, en élaborant des chartes – il en existe une quarantaine -, en mettant en place des médiateurs – il y en a une quinzaine -, mais cela n’est pas suffisant, dans le contexte actuel d’une crise de confiance entre le public et les médias.

Le Monde.fr |

Les deuxièmes assises du journalisme, qui se tiennent à Lille jusqu’à vendredi 23 mai, ont appelé à la mise en place d’une charte pour la qualité de l’information. Son objet : définir les bonnes pratiques du métier de journaliste pour une information de qualité et indépendante de toute pression.

Porté par Jérôme Bouvier, président de l’association Journalisme et citoyenneté, ce projet est né il y a un an lors des premières assises. Cette charte, qui s’inscrit dans le droit fil de celles de 1918 et de 1971, pourrait figurer dans la convention collective des journalistes.

Certes, plusieurs médias ont déjà pris des dispositions pour faire face aux dérives, en élaborant des chartes – il en existe une quarantaine -, en mettant en place des médiateurs – il y en a une quinzaine -, mais cela n’est pas suffisant, dans le contexte actuel d’une crise de confiance entre le public et les médias.

[node:ad]